visitas guiadas Albarracín

Visite du Château d’Albarracín et de ses Musées

Château

CastilloAu centre de la médina musulmane primitive, sur un impressionnant rocher, se dresse le château d’Albarracín. Il s’agit d’une forteresse imprenable, associée à l’origine islamique de la ville, qui grâce à sa topographie élevée, constitue un mirador exceptionnel.

En suivant le bord du relief sur lequel il se dresse, on trouve le siège fortifié, comportant onze tours à base circulaire, ouvertes du côté est vers l’intérieur, puis une seule grande tour carrée orientée vers le sud, sur le segment mural de l’époque chrétienne au style différent, car elle n’utilise pas comme agglomérant le plâtre rouge de l’époque musulmane précédente.

Il se présente comme un champ archéologique de premier ordre, avec d’importants restes construits sur les maisons-palais du XIIe siècle, qui ont occupé la casbah musulmane. Il s’agit de palais à patios centraux et à différentes chambres tout autour, qui conservent certains éléments singuliers. Au niveau supérieur de l’enceinte a été localisée la résidence principale, qui dispose de plus d’une grande citerne sous le patio ainsi que des restes d’un bain musulman ou hammam. Les autres constructions du palais se situent dans la partie basse du château, dans une enceinte au patio de terre rouge, bien conservée et contenant des fragments des arcs lobulés ayant pu constituer l’entrée de la salle principale d’un autre palais, pour souligner certains éléments.

Les fouilles effectuées jusqu’à maintenant ont été très productives et soulignent les nombreux et différentes restes de cette première étape médiévale, exposés au Musée d’Albarracín, qui complètent une des collections céramiques les plus importantes du XIe siècle. Felipe II a été le dernier à occuper le château ; cependant, les restes trouvés nous ramènent clairement au XVIIIe siècle.

Musée d’Albarracín

Sala del museoIl se situe dans l’ancien hôpital d’Albarracín (XVIIIe siècle), utilisé comme prison du district après la guerre civile et réhabilité au cours des dernières années comme musée de la ville. Ce musée présente l’histoire singulière d’Albarracín et s’accommode des espaces originaux de l’édifice hospitalier original.

Le premier étage mérite une mention spéciale : il s’agit du cadre de l’intéressante histoire médiévale d’Albarracín, contenant d’importantes pièces de l’époque islamique (céramiques diverses, os décorés, métaux et monnaies, pierres tombales en terre rouge, chapiteau, flacon à parfum etc.) et de l’époque chrétienne postérieure (loi d’Albarracín, monnaies, céramiques diverses et, par exemple, la reproduction de timbres épiscopaux), issus pour la plupart des fouilles archéologiques du château. Son importance tient surtout à la très importante collection céramique du XIe siècle, qui constitue la pièce centrale de cette saison.

Les spectaculaires combles témoignent de la période moderne et contemporaine d’Albarracín, avec plusieurs scènes, faisant allusion aux ressources et au mode de vie du territoire. En plus d’être un atelier textile, un foyer et un bureau, les éléments céramiques et le standard de la ville, du XVIe siècle, sont également à souligner.

Le vestibule d’entrée se trouve à l’étage d’accès, tout comme les salles introduisant le territoire. D’autres salles sont destinées à des expositions temporaires d’entité, qui complètent l’expérience du Musée d’Albarracín.

Musée Diocésain

diocesano_1Situé dans les dépendances nobles et domestiques de l’ancien Palais Épiscopal ; on y accès par le perron principal d’entrée de la Cathédrale, via le cloître.

Ce musée jouit en premier lieu d’un grand intérêt historique et architectonique. Occupant les espaces originaux du vieux Palais, il constitue un magnifique exemple du mode de vie diocésain de l’époque, en ayant recours aux habitacles originaux, dont la restauration a reçu le prix Europa Nostra, et qui a été inauguré par la Reine en 1995.

C’est dans ces espaces singuliers que sont présentées les principales œuvres de l’art sacré du Diocèse. La première salle du Majordome offre une bonne introduction historique, avec des éléments aussi significatifs que l’exceptionnel poisson de verre de roche du XVIe siècle, entre autres pièces distinguées. En suivant le parcours, on passe dans l’antichambre et dans la salle du trône, dans lesquelles est exposée la surprenante collection de tapisseries flamencas du XVIe siècle. Bien que l’antichambre permette d’accéder à un petit oratoire sur lequel est exposée une partie de la très riche collection textile, le salon principal s’ouvre sur l’exceptionnelle chapelle baroque de l’Abbé, ainsi que sur son ante-chapelle et bibliothèque-alcôve, dans laquelle est disposée la peinture la plus ancienne, ainsi qu’une collection choisie d’orfèvreries. La peinture nous fait parcourir son alcôve privée et bureau original ; le reste des chambres sont la salle à manger, le vaisselier et la cuisine, dans lesquels sont exposés différentes sculptures, ainsi que les reste de sa splendeur musicale passée, dont vous pourrez écouter un extrait.

C’est un véritable régal qui nous aide à comprendre dans son ensemble la position significative historique d’Albarracín, dont le Diocèse remonte au Moyen-Âge, époque à laquelle le royaume d’Albarracín passe à M. Pedro Ruiz de Azagra, qui en fera une seigneurie indépendante chrétienne. Les avatars de son histoire particulière se matérialisent dans les monuments les plus importants de la ville, principalement à sa Cathédrale et dans ce Palais-musée diocésain.

Torre Blanca

torreblancaIl constitue l’un des trois châteaux du système défensif de la ville, réhabilité comme espace d’exposition d’Albarracín. Disposé en trois étages superposés, avec une grande terrasse supérieure qui devient, de par son emplacement, un des plus beaux miradors de l’ensemble monumental.

La Torre Blanca est une magnifique salle d’exposition dans laquelle ont été présentée différentes collections, programmées par la Fondation, de peintres tels que Gonzalo Tena, Vicente Pascual, Ricardo Calero, Oriol Vilapuch, Charo Pradas, Teresa Salcedo, Enrique Veganzones, Alejandro Molina, Solange Triger, etc., certains avec des œuvres créées à Albarracín même dans le cadre du programme Séjours Créatifs de la Fondation, ou comme dans le cas des paysagistes, qui exposent tous les ans, titulaires des bourses de l’institution.

Tarifs

Tarif normal

2,50 €

Tarif spécial

Clients d’Établissements Collaborateurs : 2 €
Groupes de plus de 20 personnes : 2 €

Vous pouvez réserver et vous renseigner au sujet de tous nos musées via le Centre de Renseignements en appelant le 978 704035, en envoyant un email (espaciosytesoros@aragon.es) ou en envoyant votre demande via le formulaire que vous trouverez sur cette page web.

Categoria:
Etiquetas: